Archives ! (Mars 1977 - Mars 2008)

 

Le mot du maire

Voilà maintenant 30 ans, que j'officie en tant que premier magistrat de la commune de Cléry ...

Trente années d'efforts pour assurer la survie d'une commune sans autre richesse que son environnement et la qualité de vie qu'il prodigue !
Pas d'entreprise, pas de forêt exploitable commercialement, pas d'activité touristique structurée ... les handicaps économiques étaient et restent sévères.

Cléry n'a pu alors compter que sur les impôts de ses contribuables et sur les dotations de l'état qui sont loin de suivre l'augmentation des coûts subis pour le simple entretien des infrastructures.

Il en a fallu de l'obstination, de la pugnacité ...

... pour la perpétuelle chasse aux subventions qui ont permis à Cléry de développer les quelques projets nécessaires pour assurer son épanouissement malgré les nombreux obstacles sur ce chemin !

En effet, comment admettre la mort à petit feu qui était promise à la commune de Cléry alors que sa population risquait de tomber en dessous du minimum vital des 200 habitants alors qu'elle avait hébergé jusqu'à 600 âmes dans l'antiquité ...

Comment abandonner les familles qui se débattaient pour vivre avec l'agriculture à l'échelle de Cléry et la pluriactivité pratiquement obligatoire !
D'autant que le cadre de vie offert par la situation géographique de Cléry sur les contreforts ensoleillés des Bauges valaient bien que l'on se batte pour sa pérennité.

Vous avez maintenant sous les yeux, ainsi que sur vos écrans grâce à ce site internet, le résultat de ces 30 ans d'évolutions de Cléry ...

Cléry, dont la population a réussi à remonter à un niveau raisonnable qui devrait à terme se stabiliser en dessous des 500 habitants.

Cléry, rajeunie par la même occasion, tout en ayant conservé ses attraits grâce à un développement raisonné avec ses 96% de surface réservée à l'agriculture ou à la nature restée intacte.

Cléry, sans lignes Haute-Tension, sans industrie, sans commerce et le développement grangréneux qui va souvent avec ...

Cléry qui reste pourtant à un quart d'heure des voies de communication majeures et à une trentaine de kilomètres des principaux bassins d'emploi qui assurent les revenus des clarollains.

Cléry, entrenue par les rares agriculteurs qui subsitent et par quelques familles qui ont conservé les habitudes de la pluriactivité pour maintenir une activité agricole qui n'assume cependant plus de revenu viable mais sans laquelle il serait bien difficile de conserver à Cléry son cachet.

Au fil de votre navigation sur ce site ...

... vous retrouverez tout ce que la commune de Cléry offre mais aussi tout ce qu'il a fallu de persévérance pour en arriver à ce que vous vivez aujourd'hui dans son cadre presque idyllique !

Vous trouverez également toute une section (Vie et services) consacrée à la vie de la commune (et dans la commune ...) ainsi qu'aux services qu'elle peut vous rendre pour assurer le confort d'existence auquel chacun d'entre vous aspire ...

Je vous invite donc à découvrir chaque facette de cette commune de Cléry à laquelle je suis tant attaché malgré l'investissement personnel que cela implique.

BIGUET-PETIT-JEAN Denis